top of page

L'héritage de données

L’héritage de données, ça vous dit quelque chose ?


La plupart du temps, lorsque l’héritage de données est abordé dans l’asset management, nous évoquons les émetteurs et leurs groupes parents. Il s'agit d'un sujet complexe, particulièrement dans le cadre de l’ESG.




De manière générale, l’héritage concerne des données arborescentes. Dans l’investissement, le triptyque Société de Gestion / Fonds / Parts classique est un casse-tête pour les marketeurs et les juristes.


Cela pose de nombreux problèmes car les bases de données, et par extension les applications classiques, reposent toutes sur des structures tabulaires. Cependant, faire entrer une arborescence dans un tableau n’est pas naturel.


Finalement, les données sont dupliquées dans le but de les utiliser facilement. Ainsi, le secteur d’activité de l’émetteur est directement copié sur tous ses titres, ou encore la société de gestion est recopiée sur l’ensemble des parts.



En restant sur l’exemple des parts de fonds, chaque part ne devrait contenir que les données qui lui sont spécifiques. Parce que si l’on duplique de la donnée, qui se charge d’en assurer la cohérence ?

Imaginons, par exemple, la société de gestion change de nom, vous devrez changer le nom de la société de gestion sur toutes les parts de tous les fonds. Il est donc nécessaire de créer un processus permettant de modifier ces données simultanément sans en oublier aucune.



Par la suite, certains points restent à traiter :


- Comment savoir qu’une donnée est héritée ? Lorsque vous avez copié les données; comment une personne peut-elle savoir quil s'agit en réalité de celle du parent et non une donnée spécifique à l’enfant ?


- Les données les faites-vous descendre du parent vers l’enfant ? De l’enfant vers le parent ? Un mix des deux ? Sur combien de niveau ?




Imaginons que vous receviez des infos d’un fournisseur d’indices obligataires avec pour chaque obligation un secteur. Vous copiez le secteur d’activité du titre vers l’émetteur. Cependant, l’émetteur en question est une filiale financière qui ne sert qu’à émettre des titres, vous êtes donc tenter de remonter le secteur d’un niveau supplémentaire à l'émetteur parent.


Premièrement : vous arrêtez-vous à ce niveau ou remontez-vous jusqu’à ne plus pouvoir aller plus haut ?

Deuxièmement : l'émetteur venant de recevoir un secteur à 2 ou 3 émetteurs en-dessous de lui : fait-on redescendre le même secteur ?




La mauvaise nouvelle est qu’il n’y a pas UNE solution universelle. Cependant après avoir traité à de nombreuses reprises ce sujet, nous vous assurons qu'en adoptant la méthode qui correspond à vos process et vos outils, ceci est tout à fait réalisable




Toutes les deux semaines, nous démystifions une notion tech, data ou innovation. Une sorte de guide de survie de l'Asset Manager en milieu tech hostile.


Commentaires


bottom of page