top of page

La smart data : catalyseur des sociétés d’investissement

Interview pour la revue officielle La Jaune & La Rouge de l'École Polytechnique, N°743 - Mars 2019



L’ambition d’AssetSagacity est d’aider ses clients à reprendre le contrôle de leurs données afin de s’en servir comme levier d’agilité et d’efficience dans un environnement ultra concurrentiel et de plus en plus exigeant. Le point avec les deux co-fondateurs d’AssetSagacity, Paul Bezault CEO et Xavier Priour (95) CTO






Dites-nous en plus sur AssetSagacity et son cœur de métier.


Nous gérons une plateforme de smart data destinée exclusivement aux investisseurs professionnels. L'idée est d’aider toutes ces structures (Sociétés de Gestion d'Actifs, Département d'Investissement d’Assureurs, Mutuelles…) à gérer intelligemment leurs données et à en tirer une plus-value. Ces sociétés n’ont pas encore pris l’entière mesure de l’importance des données et du digital. Nous les aidons ainsi à optimiser leurs ressources via des technologies de Big Data et à structurer leur démarche afin de générer des analyses plus pertinentes et prendre de meilleures décisions.




Concrètement, que proposez-vous ?


Notre offre s’articule autour de 2 principales composantes :


- Une plateforme logicielle hébergée dans le cloud et basée sur des technologies de Big Data. Elle permet de stocker des données quelles que soient leurs formes au sein d’un Data Lake, d’explorer puis de structurer ces données ;


- Un service de support étendu autour des flux de données. C'est un point particulièrement intéressant pour les sociétés « buy-side » puisqu’elles n’ont que rarement les ressources nécessaires pour le faire elles-mêmes.

Concrètement, notre solution permet de stocker les informations, de les sécuriser mais aussi de les orchestrer.




À qui vous adressez-vous ?


Notre cible première est les sociétés de gestion d’actifs, qu’elles soient françaises, ou internationnales. En parallèle, nous ciblons les Départements d’Investissement des Mutuelles, Assureurs et autres institutionnels.

En effet, ces structures sont aujourd’hui poussées à se regrouper, démultipliant leurs problèmes de gestion de données. Elles réintègrent une partie de la gestion de leurs fonds précédemment délégués à des tiers. Néanmoins, pour réussir ces défis, il leur faut s’armer de compétences et d’outils.

Nous nous positionnons dans ce cadre à la croisée des chemins puisque nous proposons non pas un logiciel mais une solution composée d’un service logiciel et d’un service de support étendu.




Qu’en est-il de l’Open Innovation ?


Aujourd’hui, le sujet de l’Open Innovation permet de voit fleurir une multitude d’outils experts de grande qualité. L’Intelligence Artificielle quant à elle nécessite de se nourrir d’un grand nombre de donnée provenant de toutes les sources à disposition des entreprises.

A l’instar d’une fusée qui n’a aucun intérêt sans une rampe de lancement, ces sujets requièrent une infrastructure de gestion des données solides pour en tirer leurs pleins bénéfices.


AssetSagacity est cette rampe de lancement qui fait communiquer les outils entre eux de manière facile, rapide et efficace. Il s’agit de décloisonner tous ces systèmes au lieu de les garder coincés dans leurs silos.




Quels sont les avantages d'une plateforme de smart data ?


Nous proposons une plateforme qui permet d’interconnecter tout logiciels experts. Nous partons de l’idée que le fait de gérer des problématiques de données avec un logiciel expert en AI par exemple est contre-productif.


Nous sommes des professionnels de la gestion de données. Nous sommes capables de les intégrer, de les manipuler et de les générer quel que soit leur forme. Nos clients choisissent ainsi les outils qui leurs conviennent et nous confient la tuyauterie.


L’idée de l’Open Innovation prend alors tout son sens puisque nous nous interfaçons avec des personnes douées qui peuvent proposer des solutions parfaitement adaptées aux professionnels de la gestion d’actifs. Même si ces modules sont compliqués à mettre en place, à alimenter en donnée, la plateforme leur permet de pallier cette difficulté au quotidien.




Pourquoi avez-vous opté pour un positionnement sectorisé ?


Quand une société implémente une solution générique de Big Data, elle doit avoir en interne un large panel de compétences métier et data afin d’essayer d’adresser tous les besoins spécifiques à ses activités. D’où notre constat : les solutions génériques demandent des efforts d’intégration et de compréhension trop importants. C’est ce qui freine l’adoption de ces technologies dans notre secteur.


Le smart data correspond à l’adéquation entre les technologies de Big Data et l’Intelligence Métier. Nous possédons une grande maitrise technologique mais aussi une profonde expérience de la gestion d’actifs financier. Cela nous permet de couvrir l’ensemble de la chaine de valeur d’un asset manager ou d’un institutionnel dans notre plateforme. Ce positionnement sectoriel nous permet d’offrir une vraie plus-value intelligente out-of-the-box aux professionnels de la gestion financière.




Quels sont vos enjeux ?


Nous sommes face à une double problématique. D’une part, le secteur de la gestion d’actifs n’est pas forcément technophile et n’a pas conscience de l’importance des données manipulées tous les jours. Nous avons ainsi un rôle d’éducation et de prise de conscience de ces éléments. C’est pourquoi nous avons lancé une chaîne vidéo sur laquelle nous vulgarisons tout ce qui tourne autour des données et du Big Data spécifiquement liés aux activités de gestion d’actifs.


D’autre part, les entreprises cherchent des solutions intégrées qui sont censées couvrir tout le processus opérationnel du gérant jusqu’au comptable. Ces outils n’ont jamais tout bien fait. Notre objectif est donc de les orienter vers des modules experts, l’innovation distribuée et les plateformes qui leur permettent de structurer leur démarche.


Par ailleurs, aujourd’hui nous nous rendons compte de la difficulté de lier des partenariats avec les sociétés de gestion et les grands groupes qui sont souvent méfiants vis-à-vis des start-ups et de l’open innovation. Alors que l’idée est de faire participer d'autres sociétés à cette croissance en disant que la force de notre plateforme c'est aussi de faire interagir nos outils.




Et pour conclure, un mot sur vos perspectives ?


Nous existons depuis 4 ans dont plus de 2 passés en R&D. Nous collaborons avec de grands groupes comme APICIL pour gérer leur activité de gestion d'actifs. Nous avons également un client à New-York et nous comptons continuer notre croissance sur le marché de la gestion d’actifs.


Par ailleurs, nous avons rejoint l’Association Française de la Gestion financière (AFG) en début d'année pour accompagner le secteur dans son apprentissage des data. Sur la 2e partie de l'année, nous irons à la rencontre de Mutuelles et Assureurs qui prennent également le virage data. Ces structures sont de plus en plus conscientes des compétences et des outils qui leurs sont désormais nécessaires. Nous voulons les accompagner dans leurs réflexions.





Bio Express :


Paul Bezault a une expérience de plus de 10 ans en gestion d'actifs. Il a ainsi été responsable européen des outils d’investissement et de risk d’AllianzGI. Ceci l’a ensuite orienté, avec son associé, vers la conception d’une plateforme de smart data destinée aux sociétés Buy-Side.


Bio Express :


Xavier Priour (95) a travaillé pendant 15 ans dans l’IT dont 8 ans passés en banques d’investissement. Suite à son expérience à New York, il a été marqué par le manque d'agilité des grandes structures et avec Paul, ils ont lancé AssetSagacity en 2014.








Commentaires


bottom of page